NOUVELLES
10/06/2013 06:28 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Un procès très attendu s'ouvre en Floride avec la sélection du jury

SANFORD, États-Unis - La sélection du jury a commencé lundi au procès de George Zimmerman, un surveillant de quartier volontaire accusé d'avoir tué Trayvon Martin, 17 ans, dans un quartier protégé de la Floride en février 2012. L'incident avait fait grand bruit et déclenché un débat national sur le profilage racial et les lois de légitime défense dans certains États américains.

Une centaine de candidats ont commencé à remplir un questionnaire au sujet d'eux-mêmes et de leur capacité à assumer le rôle de juré. Les procureurs et les avocats de la défense doivent choisir six jurés objectifs et quatre suppléants.

À la fin de la journée, les avocats avaient interrogé quatre jurés potentiels, à qui ils ont demandé ce qu'ils ont appris du dossier à la télévision, dans les journaux et sur Internet.

George Zimmerman était présent dans la salle quand les avocats de la défense et les procureurs se sont présentés aux jurés potentiels.

La sélection du jury dans ce dossier hautement médiatisé devrait durer toute la semaine, voire plus. La juge Debra Nelson a indiqué que l'identité des jurés choisis serait gardée secrète.

La juge a par ailleurs rejeté la demande de l'avocat de la défense, Marc O'Mara, qui voulait reporter le procès parce qu'il affirme avoir besoin de plusieurs semaines supplémentaires pour se préparer.

Me O'Mara a accusé les procureurs d'avoir tardé à lui remettre certaines preuves et a déclaré qu'il avait besoin de temps pour questionner l'avocat de la famille Martin.

Le procès se déroule à Sanford, une banlieue d'Orlando, en Floride, où des centaines de citoyens avaient manifesté l'an dernier parce que la police a attendu 44 jours avant d'accuser George Zimmerman. D'autres manifestations avaient eu lieu ailleurs aux États-Unis, alimentant un débat enflammé sur le profilage racial, les lois sur la légitime défense et le contrôle des armes à feu.

George Zimmerman a admis avoir tiré sur Trayvon Martin, un jeune Noir qui n'était pas armé, lors d'une bagarre en février 2012. Les procureurs tenteront de démontrer que le surveillant de quartier volontaire a fait du profilage racial contre l'adolescent, tandis que les avocats de la défense tenteront de convaincre les jurés que M. Zimmerman a tiré sur le jeune homme parce qu'il craignait pour sa vie.

L'accusé affirme avoir ouvert le feu en situation de légitime défense. Il pourrait être condamné à la prison à vie s'il est reconnu coupable.

Le père de la victime, Tracy Martin, s'est dit soulagé que le procès commence enfin. «Nous voulons un procès juste et impartial», a-t-il dit lundi devant les journalistes. «Nous demandons à la communauté de rester pacifique pendant que nous plaçons nos espoirs dans le système de justice.»