NOUVELLES
10/06/2013 02:04 EDT | Actualisé 10/08/2013 05:12 EDT

Ottawa apportera des changements à l'assurance-invalidité des fonctionnaires

OTTAWA - Ottawa s'attaque aux taux d'absentéisme élevés des fonctionnaires en proposant une réforme de ses programmes de congés de maladie et d'assurance-invalidité.

Le gouvernement fédéral prévoit remplacer les banques de congés de maladie par un programme d'assurance-invalidité de courte durée, a précisé lundi le président du Conseil du Trésor, Tony Clement.

«Puisque près de 87 pour cent des employeurs canadiens offrent l'assurance-invalidité de courte durée, le gouvernement fédéral est donc l'un des rares grands employeurs à ne pas accorder de protection pour les maladies de courte durée», plaide M. Clement par voie de communiqué.

Le régime d'assurance-invalidité de longue durée, qui entre en vigueur après 13 semaines de congés maladie, sera lui aussi révisé afin de mieux répondre aux problèmes de santé prévalant dans les milieux de travail, a poursuivi le ministre.

Selon M. Clement, le système actuel remonte aux années 1970, lorsque certains problèmes présents en milieu de travail, comme les maladies mentales et la dépression, étaient largement ignorés. Les problèmes de maladie mentale représenteraient d'ailleurs plus de la moitié de toutes les demandes de règlement d'invalidité dans le milieu de travail canadien, indique le ministre.

M. Clement a souligné que la moyenne des congés maladie payés ou sans solde des employés de la fonction publique s'élevait à 18,2 jours par année, contre une moyenne d'environ 6,7 jours dans le secteur privé.

«Il est temps de corriger un système inefficace qui ne convient pas aux employés, qui ont besoin de soutien, ni aux contribuables canadiens, qui paient la note», a-t-il dit.

«Le milieu de travail a changé radicalement depuis 1970, et nous devons trouver un moyen plus efficace et plus efficient pour aider les employés à retourner au travail le plus rapidement possible.»

Au dire du ministre, le système de banques de congés de maladie favorise les employés à long terme par rapport aux nouveaux employés et aux jeunes.

Les détails de ces nouveaux programmes seront négociés avec les syndicats fédéraux, a indiqué M. Clement.

Les principaux syndicats des employés de la fonction publique se sont cependant traditionnellement montrés peu intéressés à l'idée d'apporter des changements majeurs aux programmes d'avantages sociaux.