NOUVELLES
09/06/2013 06:16 EDT | Actualisé 09/08/2013 05:12 EDT

La propriétaire de refuge canin à bout de souffle

La propriétaire du refuge canin l'Arche de Kathleen, dans la MRC de Portneuf, est victime de son succès.

Kathleen Marcotte opère, à la fois, un service de fourrière et de refuge. Au fil du temps, son entreprise s'est forgé une excellente réputation. Aussi, les propriétaires sont de plus en plus nombreux à privilégier l'Arche de Kathleen aux fourrières municipales, en espérant que leur chien trouve une deuxième famille. Depuis décembre, M. Marcotte a recueilli 81 chiens, soit 30 % de plus que l'année précédente.

Or, plusieurs propriétaires abandonnent leurs chiens dans l'anonymat, pour éviter des frais et, si certains animaux trouvent une famille, d'autres doivent être euthanasiés. Cette intervention peut coûter jusqu'à 150 $.

M. Marcotte sollicite une aide financière de la MRC de Portneuf, notamment pour couvrir ces frais, faute de quoi elle envisage la fermeture du service de fourrière. La propriétaire de l'Arche de Kathleen appréhende déjà le 1er juillet, jour de déménagement, où plusieurs propriétaires se débarrassent de leur chien.

« Je demande 100 $ par mois, pour chaque municipalité, pour couvrir les frais d'électricité d'assurance, pour couvrir surtout les frais vétérinaires des chiens, qui sont abandonnés directement ici là », précise-t-elle.

La demande de Kathleen Marcotte est restée lettre morte. La MRC de Portneuf renvoie la balle aux municipalités.