NOUVELLES
09/06/2013 08:12 EDT | Actualisé 09/08/2013 05:12 EDT

Gatti parmi les Immortels

Le boxeur montréalais Arturo Gatti a été intronisé au Temple de la renommée de la boxe, dimanche.

« Je vous remercie au nom de mon père », a dit sa fille Sofia Gatti, 7 ans, lors de la cérémonie. Six autres personnes ont été intronisés à titre posthume, mais le souvenir de Gatti était bien frais dans la mémoire de tous, spécialement dans celle de son gérant Pat Lynch.

« C'est fantastique pour Arturo. Cette petite fille-là devrait s'en souvenir toute sa vie, a déclaré Lynch, qui a dû retenir ses larmes lors de son allocution. C'est plaisant de voir sa mère et tous ces gens qui sont venus ici pour célébrer sa brillante carrière. Il mérite cet honneur. Je sais qu'il nous regarde avec un grand sourire. »

Les intronisés ont été choisis par l'Association des chroniqueurs de boxe et par un panel d'historiens de la boxe internationale.

Né à Calabria, en Italie, et élevé à Montréal, Gatti a déménagé à Jersey City, au New Jersey, alors qu'il était adolescent. Il a pris sa retraite en 2007 avec une fiche de 40 victoires (31 par K.-O.) contre 9 défaites.

Gatti est décédé à l'âge de 37 ans en juillet 2009, au Brésil. Son corps avait été retrouvé dans un appartement qu'il avait loué avec sa femme et son enfant. La police avait d'abord soupçonné la femme de Gatti avant de conclure qu'il s'était suicidé.

Il a été intronisé au Temple à sa première année d'éligibilité.

« Il nous demandait toujours si on croyait qu'il allait entrer au Temple, a ajouté Lynch. Je lui disais que c'était certain et qu'il le méritait. C'est une belle commémoration. »

Micky Ward a livré trois combats mémorables contre Gatti.

Il a d'abord remporté son premier titre des poids mi-moyens face au Montréalais d'adoption par décision majoritaire en 2002. Gatti a ensuite vengé sa défaite à Atlantic City. Il l'avait emporté par décision unanime dans un combat où il avait envoyé Ward au tapis au troisième round. « Thunder » a finalement gagné le dernier round de la trilogie par décision en juin 2003.

« C'est drôle parce qu'on est devenus de bons amis, a dit Ward, qui a parlé brièvement. Même s'il m'a battu, il me manque énormément chaque jour. Je sais qu'il est ici. Je suis heureux pour sa famille. Je suis fier de lui plus que vous ne l'imaginez. »


Associated Press