DIVERTISSEMENT
12/03/2013 01:34 EDT | Actualisé 24/05/2013 11:53 EDT

Vintage : Gregory Charles réalise le rêve de sa vie (VIDÉO)

Une belle grande folie et le rêve d’une vie : voilà comment Gregory Charles définit Vintage, son nouveau projet. Un spectacle à vaste déploiement, interactif, dans lequel il s’éclatera sur la meilleure musique des dernières décennies, et au cours duquel le public sera invité à jouer un rôle de premier plan. Et mobile par-dessus le marché, puisque l’artiste a fait construire son propre théâtre, qui se déploiera dans les plus grandes villes du monde, au gré de ses déplacements.

C’est dans un Centre PHI plein à craquer, mardi matin, que l’homme-orchestre a détaillé les bases de cette ambitieuse entreprise, le « show de sa vie », a-t-il spécifié, et un « énorme pari », puisque les fantasmes de Gregory sont coûteux et nécessitent les efforts de plusieurs personnes. Mais aucune idée ne semble trop démesurée pour le musicman, qui est bien conscient d’avoir entre les mains une formule qui pourrait en inspirer d’autres et faire des petits.

« C’est un grand moment pour moi, mon équipe et ma famille, a déclaré d’entrée de jeu la vedette. Jusqu’ici, dans ma carrière, j’ai fait plein de choses : de la chanson, de la télévision, de la scène, et j’ai énormément de chance d’avoir pu accomplir mon métier de cette façon. Mais, ces dernières années, je me suis demandé quelle est ma marque. Et j’ai compris que c’est tout ce qui est véhiculé par le mot vintage. J’aime faire ma propre musique, mais j’aime surtout ramasser, archiver, servir d’encyclopédiste pour tout ce qui s’est fait de mieux en musique. »

Pour participer à ce que Gregory qualifie de « spectacle le plus interactif au monde », les gens peuvent tout de suite se rendre au www.vintageexperience.com. En achetant leurs billets, ils seront conviés à créer leur « profil musical ». En répondant à des questions comme « Quelle est votre décennie musicale : 60, 70, 80 ou 90? », « Quel artiste est votre icône de la musique? », ou encore « Quel est votre album favori des Beatles? », les spectateurs influenceront le contenu de la représentation à laquelle ils assisteront. Toutes les opinions ainsi exprimées seront prises en considération par Gregory Charles et son équipe, qui façonneront le squelette de la prestation à partir de ces choix. Vintage sera donc un événement différent à chaque soir.

Une matrice web, un outil à mi-chemin entre le site web et l’application mobile, développée expressément pour les performances de Gregory, sera aussi en fonction pendant le spectacle. À partir de leurs téléphones intelligents, les personnes assises dans la salle voteront pour leurs chansons préférées et influeront encore sur le déroulement des numéros qui se joueront devant eux. Aucune limite ne sera imposée et on voguera allègrement d’un style et d’une époque à l’autre afin de se remémorer des souvenirs. Inutile de mentionner que, pour relever ce défi, Gregory Charles a dû s’entourer de musiciens qualifiés, dont la culture générale ne connaît pas de frontières.

« Ils sont fous, a lancé le créateur. Ils n’ont rien à perdre et savent qu’ils ne seront engagés par personne d’autre après! »

Comme un escargot

Pour mettre sur pied son audacieux plan, Gregory Charles avait besoin d’un lieu à la hauteur de ses désirs. Puisqu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, le chanteur a conçu sa propre « machine à voyager dans le temps »: le Théâtre Vintage. L’impressionnante structure de verre, rectangulaire, dont une esquisse a été exhibée aux médias, mardi, sera semi-permanente et se montera et se démontera en quelques jours. Elle permettra d’accueillir 1000 individus, dans un design urbain et confortable. Avec cette « maison » qu’ils traîneront avec eux comme le ferait un escargot, aucune contrainte physique ne se dressera donc sur le chemin de Gregory et des siens lorsqu’ils accompliront leurs prouesses. On y servira en outre des scotchs de 1968.

La firme allemande Losberger est à l’origine de la construction du Théâtre Vintage. Gregory Charles a découvert cette société en naviguant sur Internet, et a retenu ses services après avoir testé d’autres possibilités en Autriche et dans les Alpes, notamment. À Montréal, l’établissement sera érigé dans le Vieux-Port. On prévoit ensuite des escales à Toronto, New York et Paris.

« Si ce projet ne marche pas, je vais devoir habiter dans le théâtre, et ma famille aussi », a blagué Gregory.

Hommage à ses parents

C’est lorsqu’il se promenait dans les rues de Paris en compagnie de sa douce, Nicole, pendant son voyage de noces, à l’automne 2010, que le concept de Vintage a explosé dans la tête de Gregory Charles. Les tourtereaux discutaient alors de leur vision de l’avenir, esquissant de possibles futurs pour les 10, 20 et 30 prochaines années. Et le jeune quadragénaire s’est imaginé se rendre dans les plus grandes cités de la planète, ouvrir de petits théâtres et glorifier les rythmes qui nous ont fait vibrer dans les cinq dernières décennies. Dans cette épopée, le fils unique souhaite aussi adresser un clin d’œil à ses parents, qui carburent à la nostalgie et lui ont transmis leur savoir à grands coups de « Te souviens-tu quand…? ». Sa maman étant atteinte de la maladie d’Alzheimer, ce nouveau voyage prend une signification bien particulière pour Gregory.

Vintage sera lancé à Montréal le 29 mai prochain. Les billets seront en vente à compter de vendredi au www.vintageexperience.com.