Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Pas de statut de participant pour Guy Chevrette

La Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction refuse d'accorder le statut de participant à l'ex-ministre péquiste Guy Chevrette. Il viendra donc, comme prévu, donner sa version des faits à une date déterminée par la commission, mais n'aura pas le droit d'interroger les témoins.

Elle refuse aussi à son avocat, Me Eric Vallières, de contre-interroger l'ex-vice-président au développement des affaires de Roche, Gilles Cloutier, qui a impliqué M. Chevrette dans une « magouille » dans le cadre d'un contrat pour construire une route entre les municipalités de Saitn-Donat et Lac-Supérieur.

Ce refus s'applique également à Me Jean Lozeau, l'avocat de Gilles Beaulieu. Ce dernier est un ami de Guy Chevrette à qui Gilles Cloutier dit avoir versé 25 000 $ dans le cadre du même contrat. Me Lozeau voulait aussi contre-interroger Gilles Cloutier au nom de son client.

La commission rejette également la requête du Parti québécois qui voulait faire devancer le témoignage de Guy Chevrette. Les commissaires notent cependant que « Guy Chevrette viendra lui-même fournir sa propre version des faits » et dit qu'elle « prend acte » que Gilles Beaulieu est disposé à faire de même.

Ces décisions publiées mardi après-midi confirment du coup que le témoignage de Gilles Cloutier, jusque là suspendu, est officiellement terminé.

Plus de détails à venir.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.