Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'industrie musicale vers le numérique

Les ventes en ligne de musique continuent à accaparer une plus grande part du marché au Québec, d'après des données publiées mardi par l'Institut de la statistique.

En 2012, les albums et pistes numériques ont représenté 30,4 % des ventes, comparativement à 24 % l'année précédente.

La tendance est plus marquée dans le reste du Canada, où les ventes numériques représentent 54,3 % du marché, devant les États-Unis, à 52,7 %, selon les données compilées par l'Institut de la statistique.

En tout, l'équivalent de 9 millions d'albums ont été vendu l'an dernier au Québec, en recul de 3 % par rapport à 2011, soit 7,2 millions de CD, en baisse de 9 %, et 1,8 million d'albums numériques, un bond de 31 %.

Les contenus francophones ont représenté 34 % des ventes musicales en 2012, comparativement à 30,6 % l'année précédente.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.