Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

HLM : la moisissure force le déménagement de 80 aînés

Dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, des aînés devront quitter leur HLM pendant trois ans à cause de travaux majeurs. Des traces de moisissures ont été retrouvées en plusieurs endroits.

Les 80 locataires des Habitations Nicolet savaient que l'édifice était mal en point. À l'extérieur, des toits temporaires ont été construits au-dessus des entrées pour se protéger de l'effritement du mortier. À l'intérieur, des appartements ont déjà été vidés à cause d'infiltration d'eau ou de traces de moisissures.

L'Office municipal d'habitation de Montréal, qui a la responsabilité de déménager les locataires, avait donné un premier avis à propos des moisissures en novembre, incitant 20 ménages à demander de partir plus rapidement.

L'Office estime les travaux d'isolation, de ventilation, de parement de briques et de toiture à plus de 6 millions de dollars.

À Montréal, près de 21 000 ménages vivent dans un HLM et c'est la cinquième fois en sept ans qu'un immeuble vétuste doit être abandonné temporairement.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.