Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Troubles du rythme cardiaque : 33 M $ pour améliorer les services à l'Hôpital Laval

Le ministre de la Santé, Réjean Hébert, et la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, ont annoncé vendredi que leur gouvernement donne le feu vert au projet d'agrandissement en électrophysiologie de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, évalué à près de 33 millions de dollars.

Cette somme permettra à l'établissement, anciennement connu sous le nom d'Hôpital Laval, d'améliorer les services offerts aux personnes qui éprouvent des troubles du rythme cardiaque.

Le ministre de la Santé a fait savoir que les besoins sont importants dans la région de Québec et dans l'est de la province. « Les besoins sont grandissants pour Québec et l'ensemble de l'est du Québec parce qu'on a une population qui vieillit bien sûr », a-t-il expliqué.

« On a une population qui doit avoir accès à des services à la fine pointe, des services qui permettent d'avoir moins d'interventions chirurgicales et plus d'intervention par cathéter », a ajouté Réjean Hébert.

Le projet annoncé vendredi est inscrit au Plan québécois des infrastructures. Il devrait être parachevé au printemps 2018.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.