NOUVELLES
10/05/2013 03:07 EDT | Actualisé 09/07/2013 05:12 EDT

« J'aimerais ça, m'excuser » - Jean Pascal

Une autre journée, un autre chapitre pour Jean Pascal. Après avoir déclaré à La Presse qu'il avait accepté d'affronter Lucian Bute pour sauver le Groupe Yvon Michel, Jean Pascal souhaite maintenant s'excuser.

Un texte de Diane Sauvé

« J'ai mal formulé ma phrase, a expliqué Pascal à Radio-Canada Sports vendredi. Le Groupe Yvon Michel, avec ou sans Jean Pascal, n'est pas en difficultés financières.

« C'est sûr que le Groupe Yvon Michel ne roule pas sur l'or, mais il se porte très, très bien. Je voulais dire que j'ai pris le combat pour aider la compagnie parce que ça pouvait être de plus gros revenus. Mais la raison primordiale pour l'acceptation de ce combat, c'était pour faire plaisir aux fans. »

Jean Pascal a juré qu'il ne change pas son fusil d'épaule.

« Malheureusement, pour les mauvaises langues, il n'y a aucune bisbille entre Jean Pascal et le Groupe GYM. Je sais qu'Yvon Michel fait des pieds et des mains pour me faire boxer le plus rapidement possible. Sinon, j'aimerais ça embarquer sur le show du 8 juin. »

Le boxeur montréalais a voulu nier une rumeur qui l'envoie avec le groupe SMS Promotions du rappeur 50 Cent.

« Je suis sous contrat avec le Groupe Yvon Michel, je suis un produit du Québec, a lancé le boxeur qui se trouve toujours à Las Vegas. Avant mon dernier contrat avec GYM, j'ai même refusé un demi-million de dollars d'un promoteur américain pour pouvoir rester et boxer au Québec. »

Par ailleurs, Pascal a affirmé qu'Yvon Michel négocie avec plusieurs promoteurs, dont le rappeur 50 Cent. Ce dernier représente Beibut Shumenov, le champion mi-lourd de la WBA. Il s'attend à avoir des nouvelles très bientôt.

Entre-temps, Jean Pascal continue de s'entraîner... et de parler.