NOUVELLES
10/05/2013 09:14 EDT | Actualisé 10/07/2013 05:12 EDT

L'Impact veut retrouver le chemin de la victoire face au Real Salt Lake

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal espère que de retrouver le stade Saputo lui permettra de retrouver le chemin de la victoire.

Après avoir amorcé la campagne avec quatre victoires consécutives, l'Impact (5-2-2) n'a remporté qu'un seul de ses cinq derniers matchs. Il amorcera le match de samedi, contre le Real Salt Lake, sans avoir triomphé à ses deux dernières sorties, toutes deux sur la route: un nul de 2-2 à San Jose et une défaite de 2-1 à New York.

Bien qu'elle ait perdu le match, l'équipe a été encouragée par la qualité de son jeu face aux Red Bulls.

«Je crois que mercredi, on a disputé notre meilleur match à l'étranger», a déclaré l'entraîneur-chef, Marco Schällibaum au sujet de son club, qui occupe le troisième rang dans l'Est, à égalité avec le Sporting Kansas City, avec 17 points. «Nous avons bien joué au niveau tactique et l'équipe n'a pas abandonné quand elle tirait de l'arrière.»

Les deux défaites de l'Impact ont été subies sur les pelouses adverses. Mais à domicile, l'équipe connaît autant de succès que l'an dernier. L'Impact y a conservé une fiche de 3-0-1 en MLS, dominant l'adversaire 6-2 aux buts, en plus d'avoir déclassé le Toronto FC 6-0 en Championnat canadien.

Le mois de mai a été bien occupé pour le onze montréalais, qui disputera un quatrième match en 10 jours samedi. Cette séquence se terminera par un cinquième duel en 14 jours mercredi, quand il affrontera les Whitecaps de Vancouver en Championnat canadien.

«C'est sûr qu'avec tout le voyagement, on est pas à 100 pour cent, mais comme on a été en mesure de faire rouler la formation, les gars ne sont pas si fatigués que ça, a indiqué le milieu de terrain Patrice Bernier. Peut-être que nous ne sommes pas où nous étions il y a deux semaines, mais je crois que mercredi, c'était davantage dans la tête, car nous avons bien joué.»

Le Real Salt Lake (5-4-2) visitera Montréal pour la première fois après avoir remporté ses deux derniers matchs, sa première séquence du genre cette saison. Après avoir blanchi les Whitecaps 2-0 la semaine dernière, il a surpris le Revolution de la Nouvelle-Angleterre 2-1 mercredi.

L'Impact, toutefois, est prêt.

«Ils vont être forts, ils vont se battre. Ils ont quelques joueurs assez costauds, a analysé l'attaquant Andrew Wenger. Mais si on joue comme on le peut (...) on devrait bien se tirer d'affaires.»

Un joueur que l'Impact aura particulièrement à l'oeil est le milieu de terrain Kyle Beckerman, puisque la majeure partie de l'attaque du Real est générée par le vétéran.

«C'est un très bon joueur avec une excellente vision. On doit le garder à l'oeil, l'empêcher de bouger le ballon, a dit Bernier. De notre côté, on a obtenu beaucoup d'occasions dernièrement et on doit poursuivre la pression. On doit dominer comme on l'a fait mercredi, mais obtenir une victoire cette fois.»

Le capitaine Davy Arnaud devrait rater le duel contre le Real Salt Lake. Il se remet toujours de symptômes de commotion cérébrale, une blessure subie le 2 mai en Championnat canadien, contre Toronto.