NOUVELLES
10/05/2013 09:24 EDT | Actualisé 10/07/2013 05:12 EDT

Le traitement des Autochtones sera sous l'oeil de groupes internationaux

Trois groupes internationaux, y compris deux des Nations Unies, examineront le dossier du Canada en matière de respect des droits des peuples autochtones, au cours de la prochaine année.

Les différentes visites s'attarderont au manque d'eau courante et au logement inadéquat dans certaines communautés, dit le grand chef de l'organisation qui représente les Premières Nations du nord du Manitoba, David Harper.

Le mois dernier, M. Harper et d'autres membres de son organisation MKO (Manitoba Keewatinowi Okimakanak) ont fait le trajet jusqu'au siège du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, à Genève, pour témoigner du manque d'accès à l'eau courante dans les réserves autochtones isolées.

Le militant explique aussi que les trois groupes examineront si le gouvernement canadien et les forces de l'ordre en font assez pour résoudre les quelque 600 cas de femmes autochtones disparues ou assassinées au Canada.

MKO s'était rendu en Suisse en prévision de l'Examen périodique universel des droits des droits de la personne au Canada, par diverses nations et ONG. Au terme de cet examen, le Conseil des droits de l'homme avait fait une série de recommandations, dont l'instauration d'un droit à l'eau et la mise sur pied d'une commission d'enquête indépendante sur les femmes autochtones disparues ou assassinées.