NOUVELLES
10/05/2013 05:47 EDT | Actualisé 10/07/2013 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain veut "dégeler" le conflit à Chypre

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a promis vendredi à son homologue chypriote Ioannis Kasoulides d'oeuvrer à la réunification de l'île méditerranéenne, plaidant pour "dégeler" un conflit qui divise le pays depuis près de 40 ans.

Les deux ministre se sont entretenus au département d'Etat "des efforts américains pour réunifier Chypre en une fédération à deux zones, à deux communautés, sous les auspices" de l'émissaire de l'ONU à Chypre, Alexander Downer, a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Patrick Ventrell.

Avant de rencontrer le ministre des Affaires étrangères chypriote, M. Kerry avait déclaré à la presse vouloir "dégeler (...) l'un des conflits gelés de la planète". A ses côtés, M. Kasoulides a qualifié la division de Chypre de "plaie à vif sanguinolente".

Les deux dirigeants ont également parlé des "efforts pour remettre l'économie chypriote sur la voie de la croissance et de la stabilité", selon M. Ventrell.

Chypre est divisée depuis 1974, après que la Turquie a envahi le nord de l'île à la suite d'un coup d'Etat fomenté par des nationalistes chypriotes-grecs et visant à rattacher le pays à la Grèce.

Ankara ne reconnaît que la République turque de Chypre du nord (RTCN), contrairement au reste de la communauté internationale qui reconnaît la République de Chypre, membre de l'Union européenne depuis 2004.

Début avril, la Turquie, désireuse de relancer le dialogue sur sa candidature à l'Union européenne, avait estimé que le climat était désormais propice pour oeuvrer à "la réunification" de l'île.

nr/jca