Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Hansen danse sous la pluie, Wiggins peine

L'Australien Adam Hansen a remporté, sous la pluie, la septième étape du Tour d'Italie. Le cycliste de la formation Lotto s'était échappé avec cinq autres coureurs, dont le Québécois Dominique Rollin, dès le 30e des 176 km du jour.

« C'est la plus grande victoire de ma carrière », a confié l'Australien à l'arrivée.

Hansen a devancé le Canadien Ryder Hesjedal et le groupe de chasse par 1 min 8 s. Du groupe, l'Espagnol Benat Intxausti s'est emparé du maillot rose de meneur du tour.

Intxausti détient une mince avance de cinq secondes sur le favori local Vincenzo Nibali et de huit sur Ryder Hesjedal qui fait un bond de la 6e à la 3e place.

L'étape a été marquée par une pluie abondante et de nombreuses chutes dans les derniers kilomètres de la route glissante menant les coureurs de Marina Di San Savlo à Pescara.

Le Britannique Bradley Wiggins a souffert au classement et moralement. Décroché par le groupe de chasse dans la dernière montée du jour, le champion du tour de France a chuté dans un virage dans la descente finale à cinq kilomètres de l'arrivée.

Ébranlé, mais indemne physiquement, Wiggins n'a presque pas pédalé dans la dernière descente après sa chute. Au final, Wiggins a franchi le fil à moins d'une minute et demie du groupe des meneurs. Il occupe maintenant le 23e rang du classement.

Le retard de Wiggins pourrait toutefois être effacé dès samedi au contre-la-montre individuel de 54,8 km entre Gabbice Mare et Saltara.

Le Québécois Dominique Rollin a conclu la journée avec près de trois minutes de retard sur le vainqueur.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.