NOUVELLES
10/05/2013 08:37 EDT | Actualisé 10/07/2013 05:12 EDT

Collision à Gênes : le propriétaire du bateau jette le blâme sur les remorqueurs

Tandis que le bilan de l'accident vient de passer à huit morts, la compagnie propriétaire du navire Jolly Nero rejette le blâme sur les deux remorqueurs qui tiraient le bateau avant que ce dernier heurte le quai du port de Gênes, en Italie.

Dans un communiqué diffusé vendredi, la compagnie Ignazio Messina & Co affirme que « même si le moteur du bateau était bloqué, nous ne pouvons vraiment pas admettre que deux remorqueurs, dans des conditions maritimes idéales, n'aient pas pu retenir un navire de taille moyenne ». Les propriétaires ajoutent que « des bateaux bien plus gros effectuent la même manoeuvre dans cette large étendue d'eau ».

« Même si nous avions été à pleine vitesse dans la direction opposée, nous n'aurions pas pu arrêter le bateau », a toutefois déclaré le capitaine d'un des remorqueurs, selon les médias italiens.

La raison de l'accident demeure inconnue, mais les enquêteurs considèrent l'hypothèse d'une faille dans le moteur du navire.

Tiré par les deux remorqueurs, le porte-conteneurs Jolly Nero effectuait une manœuvre de routine dans le port de Gênes, mardi, avant d'aller heurter de plein fouet le quai et de faire basculer la tour de contrôle de 50 mètres dans l'eau.

Une quinzaine de personnes se trouvaient dans la tour au moment de la collision, dont deux membres de la gendarmerie maritime. La dépouille d'un des deux gendarmes a été retrouvée vendredi, mais les pompiers plongeurs sont toujours à la recherche du second.

Le capitaine du Jolly Nero et un pilote des autorités portuaires ont été placés en examen pour homicide involontaire.