NOUVELLES
09/05/2013 08:44 EDT | Actualisé 09/07/2013 05:12 EDT

Dix ans de prison de moins pour l'ex-PDG d'Enron

Getty

Un texte de Andrée-Anne St-Arnaud

L'ancien patron d'Enron Jeffrey Skilling passera 10 ans de moins que prévu en prison. Les autorités américaines acceptent de réduire sa peine à 14 ans au lieu des 24 ans auxquels il a été condamné en 2006. La nouvelle sentence sera prononcée le 21 juin.

Jeffrey Skilling est incarcéré dans une prison du Colorado après avoir été trouvé coupable de fraude, de délit d'initié et d'avoir menti à des vérificateurs chargés d'examiner les comptes d'Enron. Il devait être libéré en 2030, mais en vertu de l'entente conclue avec les autorités fédérales américaines, il pourra l'être en 2020. S'il a un comportement exemplaire, Jeffrey Skilling pourrait même sortir de prison en 2018.

En avril, le département américain de la Justice avait signifié son intention de passer un accord avec Jeffrey Skilling « pour résoudre certains faits contestés sur sa sentence ». En contrepartie, l'ex-PDG du courtier en énergie Enron s'est engagé à renoncer à toutes les possibilités de contester sa condamnation. Il accepte également que 40 millions de dollars soit prélevé de ses comptes bancaires pour indemniser en partie les victimes de cette gigantesque fraude.

« L'accord d'aujourd'hui va mettre un terme aux batailles judiciaires autour de cette affaire », s'est félicité mercredi un porte-parole du département américain de la Justice. « M. Skilling ne pourra plus contester sa condamnation pour l'une des fraudes les plus célèbres de l'histoire américaine, et les victimes de son crime recevront finalement les plus de 40 millions de dollars de restitutions auxquels elles ont le droit », a-t-il ajouté.

Jeffrey Skilling était le PDG d'Enron depuis quelques mois lorsque l'entreprise a été ruinée par des malversations financières orchestrées par ses dirigeants. Avant la chute de l'entreprise, Jeffrey Skillingavait dissimulé les pertes du groupe et tenu des propos pour gonfler la valeur de l'action tout en vendant ses propres titres.