NOUVELLES
09/05/2013 07:05 EDT | Actualisé 09/07/2013 05:12 EDT

Accident de travail mortel au centre-ville : une flèche lumineuse mise en cause

La défaillance mécanique d'une flèche de signalisation est à l'origine de la mort d'un travailleur en septembre dernier sur l'avenue Honoré-Mercier à Québec. C'est ce que conclut la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) dans son rapport sur les circonstances de l'accident.

Le signaleur, Steve Meloche a eu la tête coincée entre un panneau de support et la remorque de transport lorsque la flèche a basculé. L'homme de 38 ans retirait les balises de signalisation sur un chantier routier lorsque l'accident s'est produit. La conception même du panneau amovible expliquerait en partie le décès de l'employé de l'entreprise Signa Plus Québec.

Le mécanisme de rotation de la flèche a entraîné sa descente rapide et incontrôlée lors de sa fermeture. À la suite de l'accident, la CSST a interdit à l'entreprise Signa Plus Québec l'utilisation de ce type de flèches sur remorque.

Le fabricant de la flèche lumineuse, Ver-Mac, doit aussi se conformer aux recommandations de la CSST. Il est interdit à l'entreprise de fabriquer, de vendre, de louer ou d'installer ces flèches remorquées.

L'entreprise Signa Plus Québec a reçu un constat d'infraction pour avoir compromis la sécurité de ses travailleurs. Pour ce type d'infractions, l'amende peut varier de 15 000 $ à 62 000 $ pour une première offense.

En 2012, 75 travailleurs ont perdu la vie accidentellement au Québec.