NOUVELLES
08/05/2013 12:22 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Washington appelle la Malaisie à réagir aux soupçons de fraude électorale

La Maison Blanche a appelé mercredi la Malaisie à prendre des mesures face aux accusations de l'opposition d'irrégularités survenues lors des élections législatives de dimanche, tout en félicitant la coalition au pouvoir depuis 56 ans sortie victorieuse du scrutin.

"Nous savons que des inquiétudes ont été soulevées au sujet d'irrégularités dans la conduite des élections et nous pensons qu'il est important que les autorités malaisiennes y répondent", a déclaré le porte-parole du président américain Barack Obama, Jay Carney.

"Nous attendons le résultat de ces enquêtes", a-t-il ajouté.

Au nom de l'exécutif américain, M. Carney a a félicité le Premier ministre Najib Razak, reconduit à son poste lundi, au lendemain de la victoire de la coalition du Barisan Nasional (BN, Front national), qui dirige la Malaisie depuis son indépendance en 1957.

La Maison Blanche a également salué le nombre record de Malaisiens qui se sont rendus aux urnes dimanche ainsi que la présence de partis d'opposition, constatant "qu'une opposition énergique est un des socles de la démocratie".

Le chef de l'opposition Anwar Ibrahim, qui estime que la victoire de sa coalition lui a été "volée" par des fraudes massives, veut lancer une campagne "acharnée" pour promouvoir des réformes électorales. Il a également promis d'apporter la preuve de ces irrégularités et maintenu un vaste rassemblement pour mercredi soir malgré une interdiction officielle.

Lundi, le département d'Etat américain avait déjà félicité le BN et indiqué "espérer travailler avec le nouveau gouvernement dès qu'il sera formé", tout en disant connaître les "inquiétudes au sujet d'irrégularités électorales" et les "difficultés" pour les partis d'opposition "de s'exprimer dans les médias". col/sam/rap