NOUVELLES
08/05/2013 04:56 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Manchester United fragilisé à Wall Street par la retraite de Ferguson

L'action du club de football anglais Manchester United a légèrement reculé mercredi à Wall Street, fragilisée par l'annonce du départ à la retraite à la fin de la saison de son entraîneur mythique, l'Ecossais Alex Ferguson.

Le cours de MANU, le symbole sous lequel s'échangent les titres du club de sport sur la place financière new-yorkaise, a terminé en baisse de 1,76% à 18,44 dollars.

Depuis son entrée sur le New York Stock Exchange en août 2012, MANU a tout de même grimpé de 31,7%.

Si les investisseurs se sont inquiétés, lors de l'arrivée du club à la Bourse, de sa capacité à gérer sa lourde dette, ils ont accordé plus de crédit au titre à partir de novembre, quand Manchester United a fait part de bons résultats trimestriels.

Le club est désormais valorisé à la Bourse de New York à 3,02 milliards de dollars.

Mais alors que M. Ferguson a surpris mercredi le monde du football en annonçant sa décision de prendre sa retraite à l'âge de 71 ans, les courtiers de Wall Street ont été pris d'un léger frisson.

Son départ "va laisser un gouffre que son remplaçant pourrait trouver impossible à combler", a remarqué Richard Hunter, de Hargreaves Lansdown.

Cependant, a ajouté l'observateur, "il est peu probable que le club n'ait pas prévu sa succession et un remplaçant va sans doute être bientôt annoncé".

"En attendant, la machine à commercialiser les produits dérivés ne va pas s'enrayer du jour au lendemain et il y a peu de raisons de penser que le club ne va pas continuer à publier des résultats impressionnants, comme il l'a fait la semaine dernière", a remarqué M. Hunter.

M. Ferguson quitte le club en pleine gloire après un règne de 26 ans durant lequel Manchester United a accumulé un palmarès sans équivalent dans le pays, dont le 22 avril son vingtième titre de champion d'Angleterre.

bur-jum/sl/rap