NOUVELLES
08/05/2013 09:52 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Le maire de Saint-Bruno-de-Montarville ne se représentera pas

Le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Claude Benjamin, ne briguera pas un troisième mandat aux élections municipales du 3 novembre prochain.

Claude Benjamin en a fait l'annonce mercredi soir au cours d'une assemblée générale de sa formation politique, l'Alliance municipale.

Il estime que « le temps est venu de passer le relais à celui ou celle que l'Alliance municipale voudra bien désigner pour assurer les tâches importantes que comporte l'exercice du mandat de maire ». Cette désignation sera effectuée à l'occasion d'une nouvelle assemblée du parti au cours des prochains mois.

Le maire Benjamin a aussi annoncé que ses collègues Madeleine Constantineau-Juhos et Denis Arpin ne solliciteront pas un troisième mandat le 3 novembre.

Saint-Bruno-de-Montarville a fait les manchettes au cours des derniers mois en raison du déroulement de ses conseils municipaux.

Depuis plus d'un an, le maire Claude Benjamin a recours aux policiers pour faire respecter le bon ordre des assemblées publiques, ce qui provoque souvent l'expulsion de citoyens. L'an dernier, 11 citoyens ont été expulsés des séances du conseil municipal à la demande du maire.

Dans une vidéo mise en ligne en décembre par un groupe de militants appelé 99 % média, les opposants au maire laissaient entendre que ces expulsions sont abusives. Les images ont été vues sur le site YouTube par plus de 100 000 personnes et ont abondamment circulé sur le réseau social Facebook.

Le maire avait défendu la présence des policiers au conseil, une mesure en vigueur depuis janvier 2012. Selon lui, la vidéo, qu'il qualifie de « mal foutue », n'est pas représentative de l'ensemble des séances du conseil municipal. Seulement trois personnes ont été expulsées dans la dernière année, avait-il soutenu.