NOUVELLES
08/05/2013 02:03 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

Le futur de la Syrie n'inclut pas Bachar al-Assad, dit Washington

WASHINGTON - Le futur de la Syrie ne peut inclure le président Bachar al-Assad, a soutenu mercredi la Maison-Blanche.

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, a souligné que les États-Unis envisageaient l'avenir de la Syrie comme un avenir post-al-Assad.

Il a cependant spécifié qu'il revenait à l'opposition syrienne de décider quels éléments du régime de Bachar al-Assad pourraient faire partie d'un gouvernement de transition.

Jay Carney avait été invité à clarifier la position des États-Unis une journée après que le secrétaire d'État américain John Kerry eut déclaré que Washington et Moscou organiseraient sous peu une conférence en vue d'initier des pourparlers de paix entre le gouvernement syrien et l'opposition.

Le président Barack Obama exhorte depuis longtemps Bachar al-Assad de quitter le pouvoir. John Kerry a cependant mentionné mardi que le peuple syrien devait en décider.

L'administration Obama a annoncé mercredi l'octroi de 100 millions $ en aide humanitaire à l'opposition en Syrie.