NOUVELLES
08/05/2013 07:24 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

La STM veut géolocaliser ses bus et « tweeter » plus rapidement

La Société de transport de Montréal (STM) veut améliorer la façon d'informer ses usagers en cas de panne. Ainsi, les autobus seront progressivement munis de dispositifs de géolocalisation et les gestionnaires du compte Twitter de la STM comptent se déplacer directement sur le lieu des pannes pour mieux informer les usagers.

L'équipe d'information se déplacera sur les lieux de la panne ou de l'arrêt de service, ce qui permettra d'envoyer des messages plus rapidement et plus précisément sur le compte Twitter de la STM, qui compte plus de 30 000 abonnés. « On s'est aperçu qu'on le gérait à distance, entre les lieux où ça se passe et où il y a une prise de décision, et les bureaux où nos équipes étaient pour relayer l'information. La direction générale a pris la décision de ramener l'équipe qui écrit sur les sites sociaux au lieu de la gestion de la panne ou de l'arrêt de service », a expliqué Michel Labrecque, le président de la STM, lors d'un point de presse mardi.

La STM va aussi progressivement implanter un système de géolocalisation des autobus pour informer les usagers. Un tel dispositif existe déjà à Ottawa. Mais ce n'est pas tout de suite que les Montréalais pourront savoir en temps réel où se trouve leur bus. L'installation va commencer l'année prochaine et durera deux ans.

« On a 1700 bus, puis on le fait bus par bus, il faut les sortir, les mettre dans le garage, pour installer les équipements de GPS », a expliqué M. Labrecque. La STM a effectué un appel d'offres international et a déjà sélectionné l'entreprise qui installera les systèmes de GPS dans ses véhicules.