NOUVELLES
08/05/2013 04:27 EDT | Actualisé 08/07/2013 05:12 EDT

GB: Stephen Hawking endosse une campagne de boycott palestinienne

LONDRES - L'astrophysicien britannique Stephen Hawking a endossé la campagne de boycott de l'État hébreu lancée par des universitaires palestiniens, annonçant du même coup sa décision de ne pas participer à une importante conférence internationale en Israël.

L'université de Cambridge a émis un communiqué mercredi, indiquant que M. Hawking avait fait part de sa décision aux Israéliens la semaine dernière. Le célèbre scientifique avait alors évoqué «la demande d'universitaires palestiniens de respecter leur boycott» pour justifier son désistement.

Plus tôt en journée, des représentants de Cambridge ont rapporté qu'ils avaient «d'abord cru» que le désistement de M. Hawking était tout simplement lié à son état de santé. L'homme de sciences, âgé de 71 ans, est atteint de sclérose latérale amyotrophique, aussi appelée maladie de Lou Gehrig.

Le retrait de M. Hawking, sommité mondiale de la communauté scientifique, marque un grand coup pour la campagne de boycott. L'initiative vise à faire pression sur l'administration israélienne en dénonçant le traitement réservé par l'État hébreu aux Palestiniens.

M. Hawking avait, dans un premier temps, accepté d'assister à la cinquième édition de la conférence présidentielle d'Israël, à la fin juin. La conférence anuelle, dont le thème cette année sera «Faire face à demain 2013», se déroulera sous l'égide du président Shimon Peres.

Le directeur des communications de l'université Cambridge, Tim Holt, avait déclaré plus tôt dans la journée de mercredi que M. Hawking devait, pour des raisons de santé, être prudent, ce qui justifiait son absence à la conférence.

L'université a par la suite rectifié le tir, après avoir consulté le bureau de l'astrophysicien. Cette précision a aussi été apportée après que des représentants israéliens eurent insisté pour qu'il soit publiquement admis que M. Hawking se désistait en raison de la campagne de boycott.