NOUVELLES
07/05/2013 01:02 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

L'Office du tourisme de Québec veut connaître les coups de coeur de la population

L'Office du tourisme de Québec lance une nouvelle campagne publicitaire pour attirer les Québécois et les Canadiens dans la ville cet été et tenter de reconquérir les Américains de la Nouvelle-Angleterre.

Sur le marché québécois, l'Office lance un appel aux citoyens de Québec pour connaître leurs endroits préférés de la ville afin d'inspirer les touristes. La population est invitée à exprimer ses coups de cœur en se rendant sur le site www.effetquebec.com.

Le maire Régis Labeaume s'est déjà prêté au jeu en présentant ses endroits préférés: la promenade Samuel-de-Champlain, le quartier du Petit Champlain, la plage Jacques-Cartier, le Festival d'été de Québec et la terrasse Dufferin. D'autres personnalités, dont Robert Lepage, Christine Brouillet et Jean-Michel Anctil, y dévoileront aussi leurs incontournables.

Les Québécois sont le marché touristique principal à Québec. Ils représentent 70 % des touristes.

À la conquête de la Nouvelle-Angleterre

Avec le ralentissement économique, les Américains viennent moins à Québec depuis quelques années. C'est pourquoi plus de la moitié du budget de cette campagne sera investie dans le Nord-est américain.

« On investit de façon beaucoup plus substantielle. On a une campagne de 2,6 millions en totalité et on va mettre 1,5 million sur le marché américain. C'est une majoration très significative sur les marchés prioritaires de la Nouvelle-Angleterre, dont Boston et New York », explique Gabriel Savard, directeur de l'Office du tourisme.

Le budget consacré aux États-Unis est en hausse de 300 000 $ par rapport à l'an dernier. « C'est définitivement là qu'on veut faire une percée, parce que c'est la plus payante au niveau de la durée de séjour et de la dépense per capita quotidiennement », ajoute M. Savard.

La campagne intitulée « So Europe. So close » vise à promouvoir le charme européen de la ville de Québec.

Depuis 2006, le Canada a perdu 16 % de sa clientèle touristique américaine et Québec, 18 %.

Au Canada anglais, la campagne s'intitule « The Best of Québec City ». Elle vise principalement Toronto, Ottawa, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse.