NOUVELLES
07/05/2013 08:42 EDT | Actualisé 07/07/2013 05:12 EDT

La sérénité maintenant

Une équipe ne gagne pas un championnat en paniquant. Les Kings l'ont montré lundi soir à Los Angeles avec une victoire empreinte de sagesse.

Les champions de la Coupe Stanley avaient toutes les raisons du monde de perdre leur sang-froid au deuxième entracte. Ils accusaient alors un retard d'un but (2-3) sur les Blues et une défaite signifiait qu'ils allaient faire face à l'élimination en territoire hostile au match suivant.

Mais les Californiens ont présenté toute l'étendue de leur résilience en troisième période. Le premier but en 19 matchs d'Anze Kopitar à la huitième minute a ramené la parité à 3-3. Justin Williams, 76 secondes plus tard, a inscrit le but gagnant, son deuxième de la série.

Les Kings l'ont emporté 4-3. Après avoir subi deux revers en lever de rideau, ils ont créé l'égalité 2-2 dans la série.

Les rois de la remontée

Les Kings se sont extirpés d'un premier bourbier en première période. Les réussites de David Backes et de T.J. Oshie ont donné une priorité de deux buts aux Blues après moins de cinq minutes d'écoulées au match.

Acculés au mur, les hommes de Darryl Sutter ont enfilé deux buts spectaculaires avant le premier entracte.

Jeff Carter, alimenté à la perfection par son complice de toujours Mike Richards (1re étoile de la rencontre avec une récolte de deux passes), a réduit de moitié le déficit.

Cinq minutes plus tard, Dustin Penner, après un échange à trois avec Jarret Stoll et Alec Martinez, a fait 2-2.

Oshie, auteur d'un doublé, a marqué le troisième but des Blues en deuxième période.

Les deux équipes ont rendez-vous pour le cinquième match de la série mercredi à St. Louis.