NOUVELLES
06/05/2013 07:59 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Peter Pocklington règle un cas de fraude avec la commission de l'Arizona

CALGARY - L'ancien propriétaire de Oilers d'Edmonton, Peter Pocklington, et un associé ont été intimés de payer plus de 5 millions $ dans une affaire de fraude boursière en Arizona.

L'entente intervenue avec la Commission de la corporation de l'Arizona met un terme à une enquête longue d'un an sur Pocklington, le co-accusé John McNeil et leurs sociétés affiliées — Crystal Pistol Resources LLC, Crystal Pistol Management LLC et Liberty Bell Resources I LLC.

Il devait y avoir une audience plus tard en mai, mais les deux parties ont conclu un accord qui a été approuvé par la Commission la semaine dernière, a confirmé la porte-parole Rebecca Wilder lundi.

Selon la Commission, Pocklington et McNeil ont déclaré à au moins 120 investisseurs qu'ils détenaient des droits miniers sur une mine située près de Quartzite, en Arizona, et qui allaient commencer à prélever de l'or à court terme.

L'entreprise a attiré certains investisseurs en procédant à des appels non sollicités. Certains ont été invités sur le site de la mine.

Des lettres d'information de la société affirmaient qu'il s'agissait «des dividendes parmi les plus lucratives dans l'industrie minière» et prétendaient que des fonds spéculatifs et des banques étaient intéressés au projet, a précisé la Commission.

La Commission a ordonné Pocklington et McNeil à verser 5 149 316 $ en dédommagement et 100 000 $ en frais administratifs.

Un communiqué de presse publié par Liberty Bell Resources, la société appartenant à Pocklington, indique que «les allégations de malversations... sont maintenant révolues», à la suite de la décision de la Commission.