NOUVELLES
06/05/2013 10:49 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Personne ne veut de la dépouille de Tamerlan Tsarnaev

Le directeur d'une maison de pompes funèbres du Massachusetts peine à trouver un cimetière où enterrer le cadavre de Tamerlan Tsarnaev, un des deux suspects de l'attentat de Boston.

Le maire de la ville de Cambridge, où vivait Tamerlan Tsarnaev depuis une dizaine d'années, refuse que le jeune homme d'origine tchétchène soit inhumé dans sa ville.

« Les efforts difficiles et stressants menés par les habitants de Cambridge pour retrouver une vie normale seraient balayés par l'agitation, les manifestations et le déferlement de médias qu'entraînerait cet enterrement », a écrit dans un communiqué dimanche soir Robert Healy, le maire de la ville.

Peter Stefan, le directeur de la maison de pompes funèbres, soutient qu'aucun cimetière dans tout l'État du Massachusetts n'a accepté d'accueillir la dépouille de Tamerlan Tsarnaev, tué dans une fusillade avec la police trois jours après l'attentat.

Peter Stefan affirme avoir reçu des appels de personnes qui l'ont critiqué et accusé d'avoir une attitude non américaine pour s'être chargé de s'occuper de la sépulture de M. Tsarnaev.

Une poignée de manifestants se sont également rassemblés devant la maison de funérailles, agitant des drapeaux américains ou demandant de renvoyer le corps de Tamerlan Tsarnaev en Russie.

Un oncle des deux frères Tsarnaev, Ruslan Tsarni, s'est rendu dimanche dans le salon funéraire où se trouve la dépouille du jeune homme afin de le laver et le préparer selon les rites musulmans. Il a dit comprendre que personne ne veuille associer son nom à une telle atrocité.

Le double attentat en marge du marathon de Boston, le 15 avril, a tué trois personnes et fait plus de 260 blessés.