NOUVELLES
06/05/2013 03:08 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Obama golfe avec trois sénateurs pour évoquer son programme législatif

Le président des Etats-Unis Barack Obama jouait au golf lundi après-midi en compagnie de trois sénateurs, avec lesquels il souhaite évoquer ses ambitions législatives, notamment budgétaires, a expliqué son porte-parole.

M. Obama s'est rendu en convoi peu après midi à la base militaire d'Andrews (Maryland, est), d'où décolle son avion Air Force One et qui possède un parcours de 18 trous. Ses partenaires sont les sénateurs Saxby Chambliss, Bob Corker et Mark Udall, selon la présidence.

S'il se rend souvent aux beaux jours à Andrews pour taquiner la balle, il est très rare que M. Obama s'adonne au golf pendant un jour ouvrable. Le président a toutefois eu un week-end chargé: il est revenu samedi soir d'une tournée en Amérique latine et s'est rendu en Ohio (nord) dimanche pour un discours dans une université.

M. Chambliss, un républicain, représente la Géorgie (sud-est). M. Corker, du même parti, est élu du Tennessee (sud) tandis que M. Udall est un démocrate du Colorado (ouest).

Cette partie intervient alors que M. Obama espère voir le Sénat, où ses adversaires républicains disposent d'une minorité de blocage, adopter la réforme de l'immigration qu'il appelle de ses voeux, après un début de second mandat marqué par une série de revers au Congrès, notamment sur le budget et les armes.

Son porte-parole Jay Carney a affirmé que cette sortie "poursuivait les relations (du président) avec les élus des deux partis, et en particulier les sénateurs républicains, pour voir s'il peut trouver un terrain d'entente sur certains dossiers difficiles".

M. Carney a en particulier évoqué la réduction du déficit du pays "de façon équilibrée", en mêlant hausses d'impôts pour les plus riches et coupes dans les dépenses.

Le président, qui ira jeudi à Austin au Texas (sud) pour parler économie et investissements publics, a multiplié les opérations de séduction vis-à-vis des élus républicains ces dernières semaines, se rendant lui-même au Capitole, invitant des sénateurs républicains au restaurant et les accueillant à la Maison Blanche.

Outre leur minorité de blocage au Sénat, les républicains possèdent une majorité absolue à la Chambre des représentants, assemblée qui a la haute main sur tous les textes de loi engageant des dépenses. M. Obama, s'il veut étoffer le bilan de sa présidence, devra donc convaincre une partie des conservateurs de voter avec les démocrates.

Interrogé sur l'efficacité d'une partie de golf dans cette stratégie, M. Carney a assuré que M. Obama était "prêt à tout essayer".

tq/sam