NOUVELLES
06/05/2013 09:00 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Les permis de bâtir ont augmenté de 8,6 pour cent en mars au Canada

OTTAWA - Les permis de bâtir ont augmenté de 8,6 pour cent en mars, soit un résultat supérieur aux attentes, mais des analystes ont affirmé lundi que les gains s'expliquaient essentiellement par la demande de nouveaux bâtiments institutionnels.

«Bien que cela soutienne l'activité économique, ce n'est pas nécessairement le secteur de croissance que nous aimerions voir, compte tenu de la faiblesse de la construction résidentielle», a indiqué l'économiste Emanuella Enenajor, de la Banque CIBC.

Statistique Canada a annoncé lundi que les municipalités avaient émis pour 6,5 milliards $ de permis de bâtir en mars, en hausse de 8,6 pour cent par rapport à février.

Il s'agit de la troisième augmentation mensuelle consécutive, a précisé l'organisme fédéral, ajoutant que la progression enregistrée provenait surtout du secteur non résidentiel en Ontario et en Alberta.

La valeur des permis de construction non résidentielle a augmenté de 19 pour cent pour s'établir à 2,8 milliards $, ce qui représente une deuxième hausse mensuelle d'affilée.

Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis a augmenté de 1,7 pour cent, à 3,6 milliards $. Cette hausse est survenue à la suite d'une baisse de 8,1 pour cent en février.

En dépit de cette croissance, les intentions de construction résidentielle ont poursuivi la tendance à la baisse amorcée au milieu de 2012, a fait remarquer Statistique Canada.

«Si on la place dans le contexte des derniers mois, la construction résidentielle demeure pas mal faible», a affirmé Mme Enenajor.

Mme Enenajor a imputé la faible demande dans le secteur de l'habitation au resserrement des règles sur les prêts hypothécaires par le gouvernement fédéral de même que par la lassitude des acheteurs.

«Nous constatons une certaine baisse de la demande parce que certains acheteurs sont exclus du marché en raison des prix élevés», a-t-elle dit.

Dans la composante institutionnelle, incluant les édifices gouvernementaux, les immeubles du secteur de la santé ainsi que les installations scolaires, la valeur des permis de bâtir a plus que doublé en mars pour s'élever à 980 millions $, à la suite d'une hausse de 28,1 pour cent en février.

Après avoir connu une hausse de 14,4 pour cent en février, les municipalités canadiennes ont délivré pour 1,4 milliard $ de permis de construction commerciale en mars, en baisse de 9,6 pour cent.