NOUVELLES
06/05/2013 10:24 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

L'ancien premier ministre italien Giulio Andreotti meurt à 94 ans

ROME - L'ancien premier ministre italien Giulio Andreotti est décédé à Rome lundi, à l'âge de 94 ans.

M. Andreotti avait occupé le poste de premier ministre à sept reprises et comptait parmi les personnages les plus connus et les plus controversés de la scène politique italienne.

Il avait été élu au parlement en 1948 et n'en était plus jamais ressorti, devenant premier ministre pour la première fois en 1972. Il occupait un poste de sénateur à vie au moment de son décès.

M. Andreotti avait échappé à une vaste campagne anticorruption lancée au début des années 1990, mais en 1993, un informateur de la mafia raconte aux procureurs que le politicien a trempé dans l'assassinat du journaliste Mino Pecorelli en 1979.

M. Pecorelli avait été abattu de quatre balles à bout portant. Ses articles ciblaient fréquemment M. Andreotti, qu'il surnommait parfois «Le parrain» dans ses reportages.

Les procureurs prétendaient que la mafia avait tué M. Pecorelli à la demande de M. Andreotti, qui craignait que le journaliste n'ait accumulé des preuves incriminantes contre lui. M. Andreotti a toujours nié, expliquant que la mafia s'en prenait à lui en raison de la lutte qu'il lui livrait.

M. Andreotti avait subi trois procès relativement à cette affaire, avant d'être finalement acquitté.

M. Andreotti avait aussi été traduit en procès pour ses liens présumés avec la mafia, à qui il aurait accordé des faveurs en retour de votes siciliens. Un autre informateur avait raconté l'avoir vu échanger un baiser d'honneur avec le grand patron de la mafia, Salvatore «Toto» Riina, mais M. Andreotti avait de nouveau été blanchi.

Il laisse derrière lui sa femme et ses quatre enfants.