NOUVELLES
06/05/2013 12:42 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Henk Tepper intente une poursuite contre Ottawa

L'agriculteur néo-brunswickois Henk Tepper, qui a passé plus d'un an en prison au Liban, poursuit le gouvernement canadien à qui il reproche de ne pas avoir défendu ses droits.

Dans les documents présentés lundi en Cour fédérale à Ottawa, M. Tepper affirme que le gouvernement n'avait pas fait assez d'efforts pour tenter d'obtenir sa libération.

La poursuite de 16,5 millions de dollars soutient aussi que la GRC a fourni des renseignements erronés aux autorités algériennes avant l'arrestation de M. Tepper.

Aucun élément de la poursuite n'a encore été prouvé en cour.

M. Tepper a été arrêté au Liban le 23 mars 2011, lors d'une mission commerciale au Moyen-Orient qui avait pour but de promouvoir l'exportation de pommes de terre de semence du Canada.

Il a été détenu en vertu d'un mandat d'arrêt international sur des allégations d'avoir exporté en Algérie des pommes de terre avariées, en 2007, et d'avoir utilisé des documents contrefaits. Tepper nie toutes ces allégations.

Henk Tepper est rentré au Canada le 31 mars 2012, après que son avocat eut obtenu un décret présidentiel du Liban.