NOUVELLES
06/05/2013 01:39 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Allemagne: un homme accusé d'avoir été un gardien à Auschwitz est arrêté

BERLIN - Un homme âgé de 93 ans qui avait été déporté des États-Unis pour avoir menti au sujet de son passé nazi a été arrêté lundi par les autorités allemandes, qui l'accusent d'avoir été un gardien au camp de concentration d'Auschwitz.

Hans Lipschis a été appréhendé après que des procureurs ont conclu qu'il existait des «preuves irréfutables» qu'il avait été impliqué dans des crimes perpétrés à Auschwitz pendant qu'il y était, de 1941 à 1945, a indiqué la procureure Claudia Krauth.

Environ 1,5 million de personnes, surtout des juifs, ont péri à Auschwitz.

Lipschis a admis qu'il était un membre des SS mais soutient qu'il n'était qu'un cuisinier et qu'il n'a pas été impliqué dans des crimes de guerre.

Un médecin a jugé que l'accusé était en assez bonne santé pour rester détenu. Il n'a pas encore d'avocat et un avocat de l'aide juridique ne lui a pas encore été assigné, selon Me Krauth.

Lipschis a été déporté des États-Unis en 1983 pour avoir menti au sujet de son passé nazi lorsqu'il a immigré à Chicago dans les années 1950.

En entrevue le mois dernier avec le quotidien Die Welt depuis sa résidence dans le sud de l'Allemagne, Lipschis a soutenu qu'il n'avait été que cuisinier, et qu'il n'avait été témoin d'aucune atrocité.

Il a toutefois admis qu'il avait «entendu parler» de ce qui c'était passé.

Efraim Zuroff, responsable de la recherche d'anciens nazis au Centre Simon-Wiesenthal, a salué l'arrestation. «J'espère qu'il s'agira seulement de la première de plusieurs arrestations, procès et condamnations d'anciens gardiens de camps de la mort», a-t-il déclaré en entrevue téléphonique depuis Israël.