NOUVELLES
06/05/2013 07:22 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT

Acquisition militaire : le système est en piètre état, selon l'opposition

OTTAWA - Une proposition visant à convertir d'anciens hélicoptères présidentiels américains en engins de recherche et de sauvetage met en relief le piètre état du système d'acquisition d'ordre militaire du Canada, soutiennent les deux partis d'opposition au Parlement.

Le ministre de la Défense, Peter Mackay, a récemment ordonné au ministère d'examiner de nouveau la possibilité de rendre entièrement opérationnels certains des neuf appareils VH-71 achetés des États-Unis pour leurs pièces afin de mieux entretenir les appareils de recherche et de sauvetage canadiens.

La flotte présidentielle a été achetée au coût de 164 millions $ afin d'aider les hélicoptères de sauvetage CH-149 Cormorant, souvent brisés, à demeurer opérationnels.

Jack Harris, porte-parole du Nouveau Parti démocratique en matière de défense, a déclaré que le gouvernement Chrétien n'avait pas acheté suffisamment de Cormorant, dans un premier temps, tandis que les conservateurs manquent de sérieux en matière de recherche et sauvetage.

De son côté, le député libéral Bob Rae a noté que les efforts pour acheter du matériel militaire prennent toujours trop de temps et finissent par surpasser largement les prévisions budgétaires.

L'armée de l'air veut rendre ces appareils fonctionnels, mais elle doit d'abord déterminer s'ils peuvent accueillir les installations électroniques nécessaires pour des missions de recherche.