NOUVELLES
05/05/2013 07:56 EDT | Actualisé 05/07/2013 05:12 EDT

Curaçao: le chef du parti pro-indépendance est abattu sur une plage

Un important politicien du gouvernement de coalition du Curaçao a été mortellement blessé par balles sur une plage publique, en plein jour, provoquant une onde de choc à travers l'île des petites Antilles située au large des côtes du Venezuela.

Lors d'une conférence de presse, dimanche soir, le premier ministre Daniel Hodge a annoncé que Helmin Wiels, un membre du Parlement, avait été atteint de cinq balles sur la plage Marie Pompoen, un endroit populaire pour y manger et s'y baigner. M. Hodge a dit avoir vu le corps ensanglanté du législateur sur la plage, après y être accouru à la suite d'appels paniqués à la police en fin d'après-midi.

«Il s'agit d'un geste horrible, terrible, et nous sommes en état de choc. Nous ne sommes pas habitués à de telles choses sur l'île. Nous vivons dans une démocratie, et nous devrions être respectueux de notre prochain. Nous condamnons ceci le plus vigoureusement possible», a déclaré M. Hodge.

Lors d'une entrevue téléphonique menée peu de temps après la fusillade, le procureur d'État Norman Serphos, a raconté que des témoins avaient vu des attaquants tirer sur le politicien avant de s'enfuir en voiture. Personne d'autre n'a été blessé et la police n'avait encore arrêté personne en soirée.

M. Wiels était le bouillant chef du parti Pueblo Soberano, qui milite en faveur de l'indépendance du Curaçao. L'île est une «nation constituante» des Pays-Bas, déjà majoritairement autonome. Le parti pro-indépendance est sorti victorieux des élections tenues en octobre dernier, mais ne détient que cinq des 21 sièges du Parlement.