Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Guantanamo : 100 des 166 prisonniers en grève de la faim

La grève de la faim au camp de détention de la base navale américaine de la baie de Guantanamo, à Cuba, continue à prendre de l'ampleur.

Samedi, le lieutenant-colonel Samuel House a révélé que 100 des 166 prisonniers refusaient maintenant de se nourrir, soit trois de plus que vendredi.

M. House a indiqué que 19 détenus recevaient des nutriments liquides par le biais d'un tube nasal afin d'éviter les pertes de poids dangereuses. Il a ajouté que cinq d'entre eux étaient hospitalisés, mais que leur vie n'était pas en danger.

Les avocats des prisonniers soutiennent que l'armée sous-estime le nombre de grévistes.

Les détenus ont amorcé leur grève de la faim en février afin de protester contre leurs conditions de vie et leur emprisonnement indéfini.

La plupart des 166 personnes détenues par les États-Unis à Guantanamo n'ont jamais eu de mises en accusation.

Associated press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.