Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ressources Strateco met en demeure Québec

La compagnie d'exploration minière Ressources Strateco intente une mise en demeure de 16 millions de dollars contre le gouvernement du Québec.

Cette demande de dédommagement fait suite à la décision du ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, le 28 mars dernier, de suspendre les travaux d'exploration du projet uranifère Matoush, au nord de Chibougamau.

Dans la foulée, le ministre a également annoncé la tenue d'audiences publiques sur l'uranium au Québec.

Or, le 1er avril, le gel des permis a fait chuter les actions de Strateco de 50 %. L'entreprise affirme avoir perdu près de 16 millions de dollars en capitalisation boursière au cours des dernières semaines.

Elle entend réclamer au moins 120 millions de plus si l'exploration de l'uranium des monts Otish était définitivement perdue, soit ce qu'elle affirme avoir investi dans le projet.

Ressources Strateco estime qu'elle a déjà franchi toutes les étapes réglementaires et qu'un tel gel est l'équivalent d'un moratoire sur l'exploration et l'exploitation de l'uranium au Québec.

En raison des procédures légales qui sont en cours, le ministre Blanchet ne commentera pas cette décision.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire a donné son aval à l'exploration souterraine du projet Matoush en octobre dernier, malgré l'opposition farouche de la communauté crie.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.