Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Boston : le père des frères suspects, assure que son fils en cavale est «un ange»

Anzor Tsarnaev, le père de Dzhokhar et Tamerlan Tsarnaev, les deux jeunes hommes suspectés d'être à l'origine des attentats de Boston a décrit le plus jeune de ses fils comme étant un "ange" et quelqu'un d'intelligent.

Il a par ailleurs confié à la chaîne ABC avoir discuté avec ses enfants mardi. Dans une interview (dont l'authenticité n'a pas encore été établie) avec l'agence de presse russe Interfax, Anzor Tsarnaev aurait dit être persuadé que les accusations contre ses fils étaient un coup monté des "Services Spéciaux" :

"J'ai appris pour l'attentat à la télévision. Mon opinion est la suivante : les services spéciaux font porter le chapeau à mes enfants parce que ce sont des musulmans pratiquants. Pourquoi ont-ils tué Tamerlan? Il devait être pris vivant. Le plus jeune est en cavale maintenant. Il est en deuxième année de médecine aux États-Unis. Nous espérions qu'il rentrerait à la maison pour les vacances. Maintenant je ne sais pas ce qu'il va se passer. Je le répète: je pense que c'est un coup monté des services spéciaux".

Un journaliste de la chaîne ABC affirme d'autre part que le père aurait rajouté de l'huile sur le feu en assurant que "ce [serait] le chaos" si son deuxième fils venait à mourir.

Father of at large bombing suspect tells abc all "hell will break loose" if his son is killed. A wildly tense morning in Boston continues.

-- Rob Nelson (@TVRobNelson) 19 avril 2013

" Le père des suspects a déclaré à ABC que "ce [serait] le chaos" si son deuxième fils mourait. Une matinée très tendue se poursuit à Boston"

Les suspects du FBI (photos Reuters)
Chasse à l'homme à Boston

INOLTRE SU HUFFPOST

Boston Marathon Explosion (GRAPHIC PHOTOS)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.