Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Sénégal : le fils de l'ex-président Wade accusé de corruption

Les autorités sénégalaises ont déposé mercredi des accusations de corruption contre le fils de l'ancien président du Sénégal à l'issue d'une enquête de plusieurs mois qui s'est penchée sur la façon dont Karim Wade est arrivé à accumuler une fortune de plus de 1,3 milliard de dollars.

L'accusé sera détenu en attendant de comparaître devant les tribunaux, a affirmé son avocat El Hadj Amadou Sall. Il est entre les mains des autorités policières depuis lundi.

Les avocats de l'homme de 44 ans soutiennent que les accusations qui pèsent contre leur client sont injustifiées. Ils ont catégoriquement nié les allégations de corruption qui planent sur lui depuis belle lurette.

Les autorités ont ouvert leur enquête peu après le départ du père de Karim Wade, l'ancien président Abdoulaye Wade.

Les Sénégalais surnommaient avec dérision Karim Wade le « ministre du ciel et de la terre » après que son père lui eut confié un « super ministère » regroupant notamment des dossiers de premier plan comme les relations internationales, les infrastructures et le transport aérien.

Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.