VIVRE
18/03/2013 09:04 EDT | Actualisé 16/04/2013 02:19 EDT

Trucs et recettes pour transformer le BBQ classique en un repas gastronomique (PHOTOS)

Alamy

Saisonnier pour plusieurs, le BBQ chauffe à l’année pour certains. Au-delà des gros steaks qui se font dorer sur la grille, sachez que d’autres options s’offrent à vous pour épater les papilles de vos convives. Voyez comment devenir un maître du grill en quelques étapes faciles et transformer le classique BBQ en un repas gastronomique.

Oubliez les hot-dogs et les hamburgers

Pour passer des hot-dogs et burgers décevants à une table remplie de délices grillés à point, il faudra vous munir de quelques atouts et faire preuve d’un peu d’imagination. Variez les ingrédients que vous utilisez et pensez aux fruits de mer pour donner du chic à vos repas d'été.

Le homard sur le barbecue est devenu un classique ainsi que les crevettes et les pétoncles. Le bœuf est un incontournable également, mais pensez à varier les pièces et les coupes de viande pour apporter un peu de nouveau à vos menus. Informez-vous auprès de votre boucher car certaines parties sont plus propices à la cuisson de type mijoté.

En accompagnement, une salade de légumes grillés rehaussée d'un fromage frais comme de la burrata par exemple ou un fromage de chèvre et de quelques herbes fraîches fera sensation. Sinon, servez vos légumes d'accompagnement en brochettes pour une jolie présentation.

Si votre famille réclame tout de même les classiques burgers et hot-dogs, sachez qu'il existe des possibilités infinies pour faire changement de la galette de bœuf et de la saucisse à hot-dog. L'agneau haché fait d'excellentes boulettes lorsque mélangé avec un peu d'ail et de la menthe fraîche. Votre burger sera complètement transformé! Pour les hot-dogs, variez les sortes de saucisses et essayez les merguez ou les saucisses au cheddar qui couleront au moment de croquer dedans.

Pratiquement tout ce qui se cuisine à la poêle ou au four se cuisine très bien au BBQ, en plus de lui donner ce petit goût tant apprécié par les adeptes du grill. À condition d’avoir les bons ustensiles pour les manipuler pendant la cuisson.

Lire la suite de l'article sous la galerie

Galerie photo Le BBQ en 5 recettes originales Voyez les images

Les saveurs

Une bonne façon d’ajouter encore plus de saveurs à votre cuisson au BBQ est de mariner vos aliments 24 heures à l’avance. N’hésitez pas à oser avec des épices fumées, des fines herbes ou du zeste d’agrumes pour assaisonner le tout. Les marinades à sec (rub) sont aussi une option pour ajouter du piquant à vos pièces de viande. À noter qu’en ajoutant du jus d’agrumes à une marinade de poisson ou de fruits de mer, cela les cuira à la façon d’un ceviche.

La clé de la cuisson

Pour une cuisson réussie, il faut respecter la température et le temps de cuisson. À température faible (225-250°F), cela convient surtout au fumage, à la cuisson indirecte (en papillote, par exemple), aux aliments délicats ou pour garder au chaud, tout simplement. À température mi-élevée (325-350°F), cela correspond aux pièces de viande épaisse, comme un demi-poulet. Puis, à température élevée (450-650°F), cela se réserve aux coupes de viandes minces, aux fruits de mer et aux légumes.

Si la cuisson au BBQ a l’avantage de ne pas nécessiter d’ajout de matières grasses, elle est souvent rapide et toujours savoureuse. Rien de tel pour faciliter la tâche de celui qui cuisine. En troquant le steak et les saucisses pour des choix moins gras, vous mettez automatiquement la pédale douce sur les désavantages de la carbonisation. En effet, dans le cas d’une pièce de viande plus grasse, comme un steak, son gras fond, tombe sur les flammes du BBQ et forme des composantes cancérigènes. La fumée contenant ces composantes néfastes ira ensuite parfumer votre steak. Rien de très succulent. Puis, la carbonisation en tant que telle, autant sur la viande que les légumes, produit également des composantes cancérigènes, le même principe s’applique aux rôties qui ont passé trop de temps dans le grille-pain. Ces deux phénomènes sont de plus en plus associés au risque de développer le cancer colorectal, la 2e cause de décès par cancer au Canada.

Pour profiter du BBQ pleinement, tout en réduisant les risques que de tels dégâts se produisent, quelques règles d’or s’appliquent. Et le goût n’en prend pas un coup pour autant. Le mieux est donc d’opter pour des coupes de viandes plus maigres (poulet, dindon, porc, poissons, fruit de mer). Une autre option est de griller légèrement les aliments et terminer la cuisson en papillote ou sur la grille du haut, moins près des flammes.