NOUVELLES
05/04/2013 12:14 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

Un général américain relevé de son commandement pour harcèlement sexuel

Un général américain, Ralph Baker, responsable de la coopération militaire en Afrique de l'Est, a été relevé de son commandement notamment en raison de soupçons de harcèlement sexuel, a affirmé vendredi à l'AFP un responsable américain de la Défense.

Le général deux étoiles, qui commandait la Task Force "Corne de l'Afrique" basée à Djibouti, a été relevé de son commandement par le patron de l'Africom, le général Carter Ham "en raison de fautes professionnelles qui ont entraîné une perte de confiance dans sa capacité à commander", a confirmé un porte-parole du Pentagone, le major Robert Firman.

Selon le responsable s'exprimant sous couvert de l'anonymat, le général Baker est soupconné d'avoir eu des comportements déplacés de nature sexuelle et également d'avoir été reconnu en état d'ébriété.

Actuellement affecté à un poste administratif à Washington, il fait l'objet d'une enquête disciplinaire.

La décision du général Ham est intervenue peu avant que celui-ci transmette, ce vendredi, son commandement des forces américaines pour l'Afrique (Africom) au général David Rodriguez.

Son prédécesseur William "Kip" Ward, ancien commandant américain pour toute l'Afrique, avait été rétrogradé et condamné fin 2012 à rembourser 82.000 dollars pour avoir utilisé indûment les moyens mis à sa disposition par le Pentagone lors de son commandement de l'Africom.

mra/are