NOUVELLES
05/04/2013 11:42 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

Missiles nord-coréens: toute provocation "supplémentaire serait regrettable" (Pentagone)

Le Pentagone a jugé vendredi que "toute action provocatrice supplémentaire serait regrettable" après la décision de la Corée du Nord de déployer deux missiles de moyenne portée sur sa côte orientale.

"Des essais de missiles hors du cadre de leurs obligations constitueraient une provocation. Ils (les Nord-Coréens, ndlr) doivent appliquer les règles internationales et respecter leurs engagements", a déclaré le porte-parole du Pentagone George Little à des journalistes.

Plusieurs résolutions du conseil de sécurité de l'ONU interdisent à Pyongyang toute activité nucléaire ou balistique.

Mais selon un haut responsable du gouvernement sud-coréen, "il a été confirmé que la Corée du Nord avait transporté en train, en début de semaine, deux missiles Musudan, de moyenne portée, vers la côte est, et les avait installés sur des véhicules équipés d'un dispositif de tir".

Le porte-parole du Pentagone a refusé de confirmer cette information, s'agissant d'une "affaire de renseignements".

Le Musudan, montré publiquement pour la première fois à l'occasion d'un défilé militaire en octobre 2010, aurait une portée théorique de 3.000 kilomètres, soit la capacité d'atteindre la Corée du Sud ou le Japon.

L'engin pourrait aussi toucher des cibles à 4.000 km en cas de charge légère, et donc, en principe, frapper Guam, île du Pacifique située à 3.380 km de la Corée du Nord et où se trouvent 6.000 soldats américains.

"Le Nord est apparemment prêt à tirer ces missiles sans avertissement", a déclaré le même haut responsable sud-coréen.

Des sources militaires citées par l'agence de presse sud-coréenne Yonhap soulignaient jeudi que le Nord pourrait procéder à un tir le 15 avril, date-anniversaire de la naissance du fondateur du régime communiste nord-coréen, Kim Il-Sung, mort en 1994.

Le porte-parole du Pentagone a par ailleurs appelé Pyongyang à calmer sa rhétorique "surexcitée et belliqueuse", précisant que les Etats-Unis et Séoul mèneraient à terme leurs manoeuvres militaires conjointes qui doivent prendre fin le 30 avril.

mra/are