NOUVELLES
05/04/2013 06:01 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

Les paradis fiscaux ne menacent pas la stabilité financière mondiale (FMI)

Les paradis fiscaux ne menacent pas la stabilité financière et la lutte contre ces territoires opaques ne règlera pas le "sujet crucial" de l'optimisation fiscale, a indiqué vendredi à l'AFP une porte-parole du FMI, interrogée sur les révélations de l'"Offshore leaks".

Priée de dire si le FMI considérait les paradis fiscaux comme une menace sur la stabilité financière, cette porte-parole a répondu: "Ce n'est pas notre opinion".

"Bien entendu, c'est un sujet que d'autres agences et nous-mêmes suivons avec attention", a-t-elle toutefois précisé.

Depuis jeudi, les révélations sur des placements offshore se multiplient dans la presse internationale, notamment en France, à l'initiative du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), une ONG de Washington qui détient 2,5 millions de fichiers secrets sur les paradis fiscaux.

Selon la porte-parole du FMI, qui se réfère aux "travaux" de l'institution, les "progrès récents" obtenus sur les paradis fiscaux et le blanchiment d'argent ont permis de s'attaquer à l'évasion fiscale et "doivent se poursuivre".

Mais ils ne règlent pas la "question cruciale" de l'optimisation fiscale, qui permet d'échapper légalement à l'impôt par des montages financiers plus ou moins complexes, a ajouté la porte-parole.

"Des mesures permettant de s'attaquer à l'optimisation fiscale qui seraient à la fois politiquement acceptables et techniquement cohérentes sont difficiles à identifier et doivent encore être davantage explorées", a conclu cette porte-parole du Fonds monétaire international.

jt/sl/bdx