NOUVELLES
05/04/2013 04:42 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Grippe aviaire : Shanghai ferme ses marchés de volailles

La capitale économique chinoise prend d'importantes mesures pour tenter d'enrayer la propagation de la grippe aviaire, peu après l'annonce d'un sixième décès dû au virus H7N9.

L'administration municipale a décidé de fermer temporairement les marchés de volailles qui vendent des animaux vivants, vendredi. Des pigeons infectés ont été découverts dans un marché.

De plus, les autorités poursuivaient les abattages localisés de volailles entamés jeudi. Plus de 20 000 oiseaux avaient déjà été abattus par mesure préventive.

Des 14 personnes infectées par la souche H7N9 de la grippe aviaire, six en sont mortes dans les derniers jours dans l'est de la Chine. De ce nombre, quatre habitaient Shanghai.

Il s'agit des premiers cas de propagation vers l'humain du virus. Il ne semble pas, pour l'instant, que le virus se soit transmis d'humain à humain.

Les craintes ont déjà eu des répercussions économiques sur la Chine et Hong Kong, qui veulent à tout prix éviter une reprise de la crise du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) de 2003, qui avait fait environ 800 morts et 8000 malades. Les compagnies aériennes chinoises avaient déjà subi d'importantes pertes vendredi.

Le Japon et les États-Unis ont annoncé qu'ils surveillaient la situation de près. Dans les aéroports japonais, les passagers chinois sont priés de consulter un médecin s'ils ressentent des symptômes ressemblant à ceux de la grippe.