NOUVELLES
05/04/2013 10:33 EDT | Actualisé 05/06/2013 05:12 EDT

Des banques françaises actives dans les paradis fiscaux

Les banques françaises BNP Paribas et Crédit Agricole ont supervisé la création de sociétés extraterritoriales dans des paradis fiscaux durant les années 1990 et 2000, a révélé vendredi le quotidien Le Monde.

Les deux banques « ont supervisé la création de très nombreuses sociétés offshore pour des clients recherchant la confidentialité et une fiscalité plus faible, dans les îles Vierges britanniques, dans les îles Samoa ou à Singapour », indique le journal français.

Ces sociétés extraterritoriales ont notamment été créées grâce à des filiales asiatiques des deux institutions financières.

Ces informations proviennent d'une enquête journalistique internationale, à laquelle Radio-Canada a participé, sur une importante fuite d'information concernant les activités financières de dizaines de milliers de personnes dans les paradis fiscaux.

Les documents analysés par le quotidien permettent d'affirmer que BNP Paribas a créé 56 « sociétés commerciales internationales ». Pour sa part, le Crédit Agricole a créé 36 sociétés dans des paradis fiscaux.

« BNP Paribas exerce son activité dans le strict respect des lois et règlements en vigueur en France, en Europe et dans le monde », a réagi la banque dans un courriel envoyé à l'agence de presse Reuters, qualifiant d'« anciens » les documents auxquels s'est référé Le Monde.

Les attentes de la société ont évolué ces dernières années. BNP Paribas a revu et durci ses procédures et s'impose aujourd'hui des obligations qui vont bien au-delà des exigences légales », ajoute le groupe bancaire dans ce courriel.