NOUVELLES
04/04/2013 01:35 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Yémen: l'ONU invite Sanaa à prendre des mesures en faveur des sudistes

Les autorités yémenites doivent prendre d'urgence des "mesures de confiance" en faveur des populations du sud du pays qui ont subi des injustices, a déclaré jeudi l'émissaire de l'ONU Jamal Benomar.

Le Yémen, seul pays arabe où un soulèvement a abouti à une solution négociée, a entamé le 18 mars un dialogue national crucial pour son avenir mais boudé par les autonomistes sudistes les plus radicaux.

"Le gouvernement yéménite doit prendre immédiatement des mesures de confiance dans le sud pour répondre aux revendications des sudistes à propos de la confiscation illégale ou injuste de propriétés et de leur éviction de l'armée ou de l'administration", a expliqué M. Benomar.

Il s'adressait à la presse à l'issue de consultations à huis clos au Conseil de sécurité sur le Yemen.

M. Benomar a averti que le temps pressait, "avec moins d'un an" pour compléter le processus de transition jusqu'aux élections. Il a aussi appelé le gouvernement à accélérer les réformes destinées à restructurer et unifier les forces armées, "qui ont été annoncées mais n'ont pas encore été menées à bien".

La conférence de dialogue national, prévue pour durer six mois, doit élaborer une nouvelle Constitution et préparer des élections pour février 2014, au terme d'une transition de deux ans après le départ négocié du président contesté Ali Abdallah Saleh.

Cette conférence "a ouvert un nouveau chapitre dans la transition", a souligné l'émissaire de l'ONU. "Les Yéménites vont maintenir décider eux-mêmes de leur avenir".

avz/mdm