NOUVELLES
04/04/2013 08:36 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Yellow Média: Marc Tellier recevra une indemnité de départ de 4,3 millions $

MONTRÉAL - Yellow Média (TSX:Y), qui a accordé une indemnité de départ de 4,3 millions $ à son dirigeant Marc Tellier, recherche d'abord et avant tout une solide expérience en médias numériques chez son prochain chef de la direction.

Celui qui a piloté pendant 12 ans l'entreprise quittera son poste de président et chef de la direction à la mi-août, empochant une importante indemnité de fin d'emploi en vertu du contrat de travail de M. Tellier, conclu en 2002.

Les dernières années se sont révélées difficiles pour Yellow Média — qui a déjà été une source d'informations incontournable pour les entreprises locales —, alors que sa version papier de l'annuaire faisait face à une féroce concurrence pour les revenus publicitaires.

Selon le président du conseil d'administration de Yellow Média, Robert MacLellan, l'entreprise pourrait réaliser de grandes choses, mais il sera «absolument crucial» de dénicher un dirigeant bien au fait des technologies émergentes dans les médias numériques.

Les conditions de départ de M. Tellier apparaissent dans un prospectus publié en vue de l'assemblée annuelle de l'entreprise montréalaise, le 7 mai. M. Tellier ne sollicitera pas de nouveau mandat comme membre du conseil d'administration, mais il demeurera en poste jusqu'à ce que Yellow Média lui ait trouvé un remplaçant.

L'allocation de fin d'emploi lui donne droit à 300 pour cent de la somme de son salaire de base, soit 825 000 $, de même qu'à sa prime annuelle pour 2012, établie à 606 000 $, ce qui totalise les 4,3 millions $ versés à l'ancien pdg.

Selon les termes du contrat de M. Tellier, il touchera également, à compter de 2033 — date à laquelle il aura atteint l'âge de 65 ans —, une prestation annuelle de retraite de 455 086 $.

L'entreprise a nommé au conseil d'administration Don Morrison, l'ancien chef de l'exploitation de BlackBerry/Research in Motion (TSX:BB). M. MacLellan a indiqué que l'entreprise ne considérait pas, pour l'instant, la candidature de M. Morrison, âgé de 60 ans, pour le poste de pdg.