NOUVELLES
04/04/2013 01:12 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Libye: le conseiller du Premier ministre libyen toujours porté disparu

Un conseiller du Premier ministre libyen, Ali Zeidan, enlevé dimanche soir par des inconnus dans la banlieue de Tripoli, n'a toujours pas été libéré cinq jours après son rapt, a-t-on appris jeudi de source proche du cabinet.

"Cinq jours après l'enlèvement du conseiller et directeur de bureau du chef du gouvernement, nous ne disposons toujours pas d'information sur le lieu ni sur les auteurs de ce rapt", a précisé cette source sous couvert d'anonymat.

Mohamed Ali al-Gattous, qui venait de Misrata (à 214 km à l'est de Tripoli), "a été envlevé dimanche probablement lors d'un point de contrôle fictif" alors qu'il était en route pour la capitale. Sa voiture a été retrouvée à Tajoura (banlieue-est de Tripoli)", a-t-on indiqué de même source.

Le gouvernement a précisé dans un communiqué "avoir perdu le contact avec le directeur du cabinet du Premier ministre depuis dimanche matin", affirmant qu'il "était en train d'enquêter et de déployer tous les efforts pour suivre cette affaire et assurer la sécurité de Mohamed Ali al-Gattous".

Le Premier ministre, Ali Zeidan, a expliqué dimanche que son cabinet travaillait "dans des conditions très difficiles", faisant état de "menaces de mort" contre les membres de son gouvernement.

Face à une insécurité croissante, les nouvelles autorités libyennes ont promis la fermeté contre des milices qui font la loi dans le pays depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011.

La tension monte depuis quelques semaines entre le gouvernement et les milices armées à Tripoli après le lancement d'une campagne visant à déloger des groupes armés qui occupent plus de 500 propriétés publiques et privées à Tripoli.

Ainsi, un groupe armé qui contrôlait une prison à Tripoli a pris d'assaut dimanche le ministère de la justice après avoir été sommé de remettre le contrôle de cette institution pénitentiaire aux autorités compétentes.

yba/mcl