NOUVELLES
04/04/2013 10:55 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

Le dur retour des vétérans à la vie civile

L'ombudsman des vétérans des Forces canadiennes, Guy Parent, a colligé plus de 200 propositions pour améliorer la Nouvelle Charte des anciens combattants.

Le Bureau de l'ombudsman a retenu 145 des quelque 200 recommandations soumises depuis 2006 par l'entremise de divers rapports.

Pour résumer ces 145 recommandations, il a identifié trois problèmes clés qu'éprouvent les anciens combattants lors de leur passage de la vie militaire à la vie civile :

  • L'instabilité financière et un niveau de vie inférieur en raison de la diminution du revenu;
  • Des limitations sur le plan des programmes de réadaptation et d'assistance professionnelles en prévision d'une seconde carrière;
  • Une situation familiale difficile en raison d'un soutien insuffisant aux familles.

Au cours des prochains mois, l'ombudsman continuera de rencontrer des vétérans et des membres de leur famille de même que des organisations de vétérans, afin de préparer son intervention devant le comité parlementaire.

Il sera responsable d'étudier les améliorations à apporter à la Loi sur les mesures de réinsertion et d'indemnisation des militaires et vétérans des Forces canadiennes, communément appelée la « Nouvelle Charte des anciens combattants ». M. Parent publiera un document résumant les recommandations qu'il proposera.

L'ombudsman souhaite également élargir l'examen de la Nouvelle Charte des anciens combattants afin de tenir un débat sur l'ensemble du projet de loi.

Le ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, a réagi par l'entremise d'une brève déclaration transmise aux médias par son porte-parole Jean-Christophe de le Rue : « Nous remercions l'ombudsman des vétérans pour son document de travail sur la Nouvelle Charte des anciens combattants. »