NOUVELLES
04/04/2013 03:23 EDT | Actualisé 03/06/2013 05:12 EDT

La réfection de la côte de Sillery suscite des inquiétudes

Des commerçants de la rue Maguire croient que les travaux de réfection de la côte de Sillery entre le chemin Saint-Louis et l'église Saint-Michel leur feront perdre des revenus en plus de les forcer à changer leur façon de faire.

Les travaux de 27 millions de dollars, qui seront réalisés en deux phases, prévoient la réfection des réseaux d'aqueduc et d'égout, la construction de trottoirs, l'installation de lampadaires décoratifs et l'enfouissement des fils électriques.

Toutes ces transformations modifieront le quotidien d'une propriétaire d'une garderie en milieu familial, située dans la côte de Sillery. Maria Isabel Molina craint les interruptions de courant et d'eau potable. « Lorsqu'ils vont fermer, ça ne sera pas facile avec les enfants, avec l'eau, la même chose avec l'électricité, chauffer la nourriture, le frigo. S'ils sont plusieurs heures, il va falloir faire attention parce que les aliments peuvent se détériorer », dit-elle.

L'ensemble des travaux, qui devrait s'étaler sur plus de deux ans, risque de toucher le propriétaire du Faks café, Jean-Denis Garneau, de la rue Maguire. « Personnellement, je trouve ça complètement inacceptable. Je ne comprends pas que fermer une rue ça dure deux ans. C'est sûr que nous aurons des effets négatifs, c'est incompréhensible », affirme-t-il.

Un autre commerçant croit qu'il pourrait perdre jusqu'à 40 % de sa clientèle puisqu'elle transite par la côte de Sillery.

Il n'y a pas que les commerçants qui subiront les contrecoups de ces travaux. Les automobilistes devront changer leurs habitudes dans les prochaines semaines. Toutefois, le porte-parole de la Ville de Québec Jacques Perron affirme que ces travaux sont essentiels et que certaines mesures seront prises pour en atténuer les effets. « À la fois de signalisation, modification des feux, présence au besoin de policiers aux heures de pointe », précise-t-il.

Il ajoute que la circulation est moins dense au cours de la période estivale. Les travaux se dérouleront de la mi-mai jusqu'en novembre.