NOUVELLES
04/04/2013 05:01 EDT | Actualisé 04/06/2013 05:12 EDT

La Bourse de Toronto vit une troisième journée de reculs

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, jeudi, ajoutant au recul marqué de la séance précédente, alors que d'autres données peu encourageantes sur l'emploi ont avivé les craintes quant au ralentissement des conditions économiques aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a glissé de 59,07 points, à 12 363,05, après un recul la veille de 260 points ayant effacé les gains pour l'année. Le dollar canadien a avancé de 0,21 cent, à 98,78 cents US.

La Bourse de croissance TSX a cédé 11,90 points, à 1026,72.

Les marchés de New York ont terminé en hausse pour reprendre un peu du terrain perdu mercredi, alors que le département américain du Travail faisait état du taux de demandes hebdomadaires d'assurance-emploi le plus élevé depuis la fin novembre.

La moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles a gagné 55,76 points, à 14 606,11, après avoir chuté de 112 points la veille. L'indice du Nasdaq a avancé de 6,38 points, à 3224,98, tandis que l'indice de référence S&P 500 a pris 6,29 points, pour s'établir à 1559,98.

Les investisseurs avaient le regard tourné vers le rapport économique clé de la semaine — le dévoilement, vendredi, des données sur l'emploi du gouvernement américain pour le mois de mars.

Statistique Canada publie aussi son rapport sur l'emploi en mars, vendredi. Les économistes ont énoncé des projections bien différentes les unes des autres à la suite d'un bond inattendu en février, alors que 51 000 emplois avaient été ajoutés.

Tandis que le TSX a essuyé des déclins marqués au cours des trois dernières séances, Wall Street s'en est beaucoup mieux tiré au coeur de données économiques positives persistantes et d'assouplissements de la Réserve fédérale américaine.

Aussi, le marché canadien est plombé en raison du poids des ressources dans le TSX, alors que les prix des matières premières sont à la baisse.

«Ce sont aussi d'autres marchés qui essuient les coups, et il semble que les États-Unis retrouvent du tonus, et il est difficile de voir ce qui pourrait leur en retirer», a affirmé Ian Nakamoto, directeur de la recherche chez MacDougall, MacDougall and MacTier.

Le secteur énergétique a affiché le plus important recul sur le TSX. Les titres miniers se sont retrouvés en terrain positif, après avoir plombé l'indice la veille.

Le pétrole a chuté de 1,19 $, à 93,26 $ US, alors qu'il avait cédé 3 $, mercredi. L'or sur le Nymex a cédé 1,10 $, à 1552,40 $ US l'once.

Le secteur des métaux de base a été en hausse de près de deux pour cent, alors que le cuivre pour livraison en mai a gagné deux cents, à 3,35 $ US la livre.

Le secteur financier a aussi affiché des pertes importantes.